Einkaufsgemeinschaft HSK AG
Postfach
8081 Zürich

www.ecc-hsk.info
D | F | I

Plus-values pour les hôpitaux grâce à la formation et à la formation continue portant sur des questions d’assurance

Depuis quelques mois, la Communauté d’achat HSK propose aux hôpitaux intéressés une formation et une formation continue portant sur des questions d’assurance. Les deux premières formations-pilotes ont eu lieu fin 2014 dans les locaux du Spital Limattal.

La communauté d’achat HSK souhaite se positionner auprès des hôpitaux et cliniques non seulement comme un partenaire fiable lors de négociations tarifaires, mais également leur offrir une plus-value réelle grâce à son «paquet en quatre points». Ce dernier comprend la formation et la formation continue portant sur des questions d’assurance, le contrôle commun des factures, la lettre d’information HSK présentant à intervalle régulier des informations sur les innovations et modifications (directives HSK), ainsi que la nomination d’un interlocuteur unique dans le domaine de prestations.

Les deux premières formations-pilotes ayant trait à la formation et à la formation continue portant sur des questions d’assurance, qui ont eu lieu au sein du Spital Limattal en novembre 2014, ont vu participer quelque 40 personnes (principalement des collaborateurs responsables de l’administration des patients, des soins, du service social et ceux travaillant dans le secteur médical). L’objectif de ces manifestations était d’instaurer une compréhension mutuelle entre les hôpitaux et les assureurs-maladie d’une part, et de favoriser les échanges personnels d’autre part. Par ailleurs, elles ont permis aux assureurs d’exposer leur point de vue. Différentes questions ont été débattues, par exemple: «Quels éléments sont à la base des décisions en matière de garanties de prise en charge des coûts?» et «Dans quels cas de prestations l’assurance-maladie, l’assurance-accidents ou l’assurance-invalidité interviennent-elles?»

Des échos unanimement positifs

Pour Brigitte Chopard, qui travaille à l’admission des patients du service des urgences du Spital Limmattal, la formation s’est révélée particulièrement profitable: «Je suis heureuse que cette formation basée sur la pratique ait concrètement illustré les aspects dont je dois tenir compte lors de l’admission d’un patient subissant un blocage des prestations, par exemple.»

Le Dr Martin Osusky, responsable de la gestion de la qualité et des risques, a participé aux deux séances. Le fond et la forme de la présentation l’ont particulièrement impressionné: «J’ai pu tirer de précieux enseignements des exemples de cas. À mes yeux, cette formation a atteint son objectif. Par ailleurs, j’ai beaucoup apprécié l’intense échange entre les participants et le fait que l’on puisse poser des questions tout au long de l’exposé.»

Manuela Felicioni de Sanitas, qui a organisé ces journées en collaboration avec ses collègues d’Helsana et de la CPT, a été agréablement surprise par le nombre des participants: «Nous nous attendions à des groupes plus petits d’environ dix personnes, et craignions de devoir nous confronter à un public clairsemé. Au final, nous avons été ravis du vif intérêt des participants et des échanges particulièrement intéressants.»

Une offre de formation continue bienvenue

Nanda Samimi, responsable Management Services du Spital Limmattal, salue l’initiative de HSK: «Pour notre établissement, il s’avère plus efficace de disposer, grâce à HSK, d’un interlocuteur unique au lieu de devoir négocier ou d’élaborer des solutions distinctes avec Helsana, Sanitas et la CPT.» Elle suit l’initiative de HSK avec intérêt et n’est pas avare d’éloges concernant le programme de formation continue: «Pour permettre à nos collaborateurs d’approfondir leurs connaissances portant sur des questions d’assurance, nous avons été ravis d’accepter l’offre de formation-pilote de HSK. Grâce à des échanges réguliers avec nos interlocuteurs de HSK, nous avons pu constater une nouvelle fois la rapidité avec laquelle une offre adaptée aux besoins du groupe-cible a pu être élaborée, et ce, en parfaite concertation entre les parties. Pour cette raison, nous n’avons pas hésité à nous associer au projet.»

Selon Mme Samimi, il n’a pas été aisé d’opérer un choix parmi les quelque 1250 collaborateurs de l’établissement et de désigner le groupe de personnes capable de maîtriser au mieux le très vaste programme de formation. La disponibilité de HSK et la possibilité d’échanges constructifs ont facilité la tâche de la responsable. Les échos oraux et écrits largement positifs recueillis par l’association illustrent de manière éloquente l’excellent accueil que les collaborateurs du Spital Limmattal ont réservé à ces formations. Les propos de Mme Samimi sont flatteurs: «Les contenus étaient parfaitement adaptés au public-cible. Nos collaborateurs ont spécialement apprécié l’échange d’idées avec les oratrices, qui ont su répondre concrètement à toutes les questions.»

Mme Samimi voit un potentiel supplémentaire concernant les groupes-cibles: «Les deux premières manifestations étaient destinées en priorité aux collaborateurs de l’administration des patients. Si ces formations devaient se poursuivre, nous aimerions également les adapter aux besoins du corps médical.»

Prochaines étapes

Pour HSK, les deux formations-pilotes ont récolté un franc succès et les feedbacks des participants ont été largement positifs. Sur la base des expériences recueillies, la manière dont l’offre de HSK destinée aux hôpitaux se présentera à l’avenir sera décidée au deuxième semestre de l’année.

Votre contact direct

Marianne.jpg

Marianne Ehrler

Responsable des négociations
Gestion des processus et conventions
T +41 43 340 56 40
m.ehrler